Redécouverte des platoniciens de Cambridge: Ralph Cudworth et le Relativisme éthique

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

les questions que l’Ethique pose à notre monde actuel, nous invitent à revisiter un philosophe de l’époque moderne ayant réfléchi sur la question : Ralph Cudworth, philosophe de l’époque moderne qui, prenant le sens opposé des ses contemporains anglo-saxons, pour la plupart empiristes, s’intéresse à la philosophie de Platon qui lui vaut, avec ses amis, le nom de « platoniciens de Cambridge ». Ayant vécu dans un contexte marqué par le déterminisme et le fatalisme tant moral que théologique, il entreprend, dans son œuvre, en général, de s’attaquer à ces doctrines. Dans son ouvrage posthume, A treatise concening éternal and immutable morality, paru en 1731, dont une grande partie est consacrée à l’épistémologie, il dénonce le relativisme éthique, depuis les sophistes, en passant par les stoïciens et les épicuriens, les atomistes, Guillaume d’Ockham, Gassendi jusqu’à Hobbes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article