Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La question de l'amitié

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

S’il m’était donné de m’exprimer sur la place du corps dans l’amitié... je n’aurai à priori aucune réponse toute faite, ni évidente. Car de l’amitié je ne sais que ce que la vie m’a appris. J’en sais en même temps beaucoup et si peu de choses. L’amitié m’a apporté l’amour, et, chaque jour j’ai la grâce d’expérimenter des moments vrais dans l’amitié. Et tant qu’à parler d’amitié, il faut sans doute se demander également s’il en existe un modèle.

Pour moi, le contact visuel ou physique ne constitue pas le gage de l’amitié. Cette dimension apporte certes une certaine solidité à l’amitié, mais elle n’est pas réciproquement liée à sa survie. D’ailleurs tant qu’on ne peut pas juger l’autre et qu’on n’a pas tellement d’à priori sur tout ce qui est rattaché au physique de son pseudo ami, on a parfois le sentiment que cette amitié rayonne de belles couleurs. L’amitié virtuelle nous en donne une bonne approche et renvoie l’image d’une amitié de tous les possibles où, seuls les esprits, les pensées, parfois contrôlées, intentionnellement idéalisées s’entremêlent pour entretenir une parfaite communion. Loin des exigences du corps, tout se résume aux mots, aux smileys et parfois à quelques photos soigneusement sélectionnées pour ne laisser transparaitre que ce que l’on consent à faire percevoir par l’autre.

Une amitié qui se veut plus « impliquante » cherchera alors à se matérialiser dans la rencontre des corps. Elle peut y survivre. Mais parfois le premier contact peut s’avérer fatal. Car une fois confronté à la réalité, l’univers sécurisé, domaine de tous les possibles, exempt de regards inquisiteurs, le masque peut tomber non pas parce qu’on aura menti sur sa personne mais parce qu’un monde permettait d’être celui qu’on n’est pas au milieu des autres. Parce que sur la toile on peut rattraper une bévue avec un smiley, teinter ses émotions dans un post énigmatique... bref.

L’amitié est perçue comme trop exigeante. Entre amis il faut savoir se montrer disponible, disposé, et avoir le sens du sacrifice. Pas étonnant que les amitiés se fassent et se défassent. On entend certains dire : « il n’aime jamais me rendre visite comme je le fais ». Ce n’est donc pas qu’un sentiment qui doit se résumer à une seule poitrine. L’amitié a besoin de s’exprimer à travers des actes d’indulgences, de tolérance, de solidarité... La survie d’une amitié est bien souvent conditionnée à la qualité des rapports entretenus, et au lien matériel. S’appeler, s’écrire, se rendre visite, s’assister dans les joies et les peines, maintenir un contact permanent et solide valide la pérennité d’une amitié si aucun interdit n’est violé (mon ennemi ne peut être ton ami,...).

La place du corps dans l'amitié, p. 129....

Partager cet article

Repost 0

Sécurité et insécurité au Congo-Brazzaville

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

Publié dans Engagements

Partager cet article

Repost 0

"L'homme est composé de pièces toutes différentes: il est un miracle d'une

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

"L'homme est composé de pièces toutes différentes: il est un miracle d'une part, et de l'autre un néant; il est céleste d'une part et terrestre de l'autre; il est spirituel d'une part et corporel de l'autre. C'est un ange, c'est un animal, c'est un néant environné de Dieu, capable de Dieu et rempli de Dieu, s'il veut"...Cardinal de Bérulle

Publié dans visions du monde

Partager cet article

Repost 0

« Nous nous cherchions, et nos noms s’embrassaient avant que de nous

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

« Nous nous cherchions, et nos noms s’embrassaient avant que de nous connaître. Ce fut un jour de fête que je le vis pour la première fois ; nous nous trouvâmes tout d’un coup si liés, si unis, si connus, si obligés, que rien ne nous fut plus cher que l’un à l’autre. Et quand je me demande d’où vient cette joie, cette aise, ce repos que je sens lorsque je le vois ; c’est que c’est lui, c’est que c’est moi : c’est tout ce que je puis dire »

(Montaigne au sujet de son amitié avec De la Boétie)

Publié dans visions du monde

Partager cet article

Repost 0