Les bienfaits du rire: Je ris donc je suis

Publié le par Nathasha Pemba

Kathy que ses amis qualifient de bonne rieuse, et qui ne rit ou ne sourit pas moins de trente fois par jour, répète sans cesse que grâce aux vertus du rire, elle se sent toujours prête à affronter toutes les situations, même celles liées à son état de santé et à son bien-être social : « Ce n’est pas une banalité. Je ne banalise rien, mais je ne veux pas non plus aggraver. Rire et sourire me font un bien fou. Le rire est gratuit. Je ne manque jamais une occasion de rire, parce que je sais que cela peut me faire du bien à moi et à mon entourage. Ma devise personnelle est : « Rire est bon pour le moral », souligne-t-elle.

Dans un monde qui roule à mille à l’heure et où les gens ne cessent de courir, le stress est devenue la pierre de touche de l’existence humaine. Métro-boulot-stress. On manque le temps du plaisir et le rire a perdu sa place, à force de croire que celui qui rit ne peut être pris au sérieux. Rire est devenu un luxe, parce que beaucoup de nos contemporains pensent que rire est une perte de temps. Pourtant on ne peut pas faire abstraction du rire, tant qu’on vit. Rire est dans l’être de l’homme.

Parmi les nouvelles tendances du siècle, il y a les stress, la déprime et les conventions sociales (ne pas rire devant des hommes ou des inconnus). On vous dit simplement que dans certains milieux, il ne faut pas rire au risque d’être taxée de personne de mœurs douteuses. Résultat : des visages renfrognés et le stress chronique, même à table, dans le métro… ou en famille. On est toujours pressé.

Empêcher à l’être humain de rire ou de sourire, n’est ce pas lui ôter une partie importante de son être, de ce qui fait son humanité?

Toutefois, les spécialistes et les psychologues nous disent que dix minutes de rire par jour est un bon supplément pour la santé. Un bon facteur d’équilibre psychologique. Un peu comme le calcium, le magnésium ou la vitamine D.

Les vertus du rire

Les réseaux sociaux ont trouvé un moyen de traduire le rire, montrant par là, que même dans un monde virtuel, on a besoin de rire : Lol[1], mdr[2] pdr[3]. Certains vont même jusqu’à dire expdr[4] ou même rdr[5] etc…

Tout cela montre à quel point, partout où est l’homme le rire reste présent. On a besoin de le traduire le plus fortement possible, lorsqu’on ne peut l’observer de manière visible.

Bergson, un philosophe français des derniers siècles, a consacré une œuvre impressionnante sur la question du rire. Dans son livre intitulé Le rire,  Henri Bergson, considère le rire comme quelque chose d’essentiellement humain, car il est non seulement visible par le fait que l’on peut facilement dire d’une personne qu’elle est en train de rire, mais il est aussi cérébral, parce que lorsqu’on rit, c’est une dimension de notre cerveau qui est mis en exergue et qui travaille. Pour lui, le rire a aussi une fonction sociale:

Pour comprendre le rire, il nous faut le remettre dans son environnement naturel, qui est la société, et surtout, nous devons déterminer son utilité, qui est sociale. (…) Le rire doit répondre à certaines exigences de la vie en commun. Il doit avoir une signification sociale.

Comme on peut le constater, en plus de posséder des fonctions de médiateur social, le rire  permet aussi aux tensions physiques et mêmes psychologiques de s'évacuer. Dans certaines situations. Même dans les moments d’énervements, certaines personnes rient, quelques fois elles rient jusqu’à pleurer. Et bien au-delà de cette embrouille intérieure, le corps humain se détend de manière inéluctable, car son système nerveux central et les glandes endocrines produisent des substances (endorphines, hormones du plaisir, de la morphine naturelle) qui ont une vocation réparatrice. D’ailleurs, dans certains pays, par exemple, de plus en plus, il y a des clubs de rire, et même des clowns et des humoristes qui sont engagés dans les centres hospitaliers et les cliniques médicales, pour détendre les malades et ce, notamment les enfants.

Une étude a montré qu’en plus de dérider, le rire est un véritable contrepoison au mal-être. Il chasse les angoisses existentielles qui habitent sans cesse l’être humain et secrète la joie de vivre et le bonheur de vivre avec les autres, car un rire ouvre toujours à la rencontre de l’autre, surtout lorsqu’il se laisse communiquer.

Selon les scientifiques, le rire met en jeu une douzaine de muscles du visage : ceux des paupières, des lèvres, des pommettes (dont les fameux petit et grand zygomatiques), du cou....

La plupart des médecins sont unanimes à dire que le rire fait du bien à l’être à part entière. Il agit sur le système cardio-vasculaire, la digestion, la douleur, la respiration, le système neuro-hormonal, le système immunitaire, le sommeil, l’humeur, l’émotionnel, la confiance en soi, l’estime de soi, l’énergie, la mémoire, l’intellect, la communication avec soi et autrui, le système musculaire,

L’impact du rire sur la santé : une prescription nécessaire.

Dans quel cas utiliser ce médicament ?

Ce médicament est un produit sans molécule chimique qui agit pour le bien-être de l’être entier de la personne, âme et corps. Il lutte contre la douleur interne et externe et le stress. Ses propriétés correctrices peuvent se manifester à forte dose. Peut être prescrite chez l’adulte et chez l’enfant, à partir de la naissance jusqu’à la mort.

Il est utilisé dans les cas suivants :

  • Le traitement de la douleur : bon antalgique contre la  douleur intérieure : le rire distrait et baisse le niveau des tensions au niveau des muscles.
  • Le traitement du stress : source de bien-être, le rire détend et permet l’amitié entre les personnes.
  • Le traitement de la colère : dès qu’on commence à rire, c’est déjà le signe que la colère s’en va.
  • Le traitement de la digestion : le rire aide à guérir la constipation. Quand on rit, on fait des exercices abdominaux. Ce qui aide au bon transit intestinal.
  • Le traitement des incommodités fonctionnelles : l’excès de cholestérol, l’hypertension artérielle, l’asthme, les infections pulmonaires.
  • Le traitement de l’insomnie : en supprimant les tensions, le rire nous détend et permet de s’endormir plus facilement. Un bon remède contre l’insomnie !
  • Le traitement de la mauvaise humeur : Le rire influence l’humeur, nous rendant joyeux et énergiques. Le rire a des conséquences positives sur le psychisme humain.

 

Mode d’emploi et posologie

  • Le matin : deux minutes.
  • L’après midi : quatre minutes.
  • Au coucher : cinq minutes minutes ou plus.

Conseils :

  • Bon pour l’estime de soi
  • Augmente la qualité des relations
  • Bonne intégration en société, génératrice de liens, une vision moins étriquée de la société dans sa dimension diverse.
  • Le rire permet de vivre plus vieux. Le rire limite donc l'usure de l'organisme.
  • Le rire fait maigrir le rire permet de stimuler 400 muscles du corps humain. Une personne qui rit activement pendant une heure brûlerait 500 calories. (L’homme et le rire)

Nathasha PEMBA

 

Sources bibliographiques :

L’homme et le rire : http://tperire.e-monsite.com/pages/iii-les-effets-du-rire.html

Henri Bergson, Le rire : essai sur la signification du comique, Paris, PUF (14e édition), 2012.

Norman Cousins, La volonté de guérir, Paris, Éd. Seuil, 1980.

Sébastien Bohler et de Véronique Durruty,  La chimie de nos émotions,  Paris, Éd. Aubanel, 2007.

Madan Kataria,  Rire sans Raison, Paris, le Club du rire,

 

 

 

 

[1] Laughing out loud : je rigole très fort.

[2] Mort de rire

[3] Pouffer de rire

[4] Extrêmement pouffer de rire

[5] Ressusciter de rire.

Commenter cet article

Angeline 24/03/2017 20:31

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog

Nathasha Pemba 24/03/2017 21:20

Merci Angeline.