Museomix 2016: 5 pays, 15 villes, 17 lieux Le Musée Le Monastère des Augustines à Québec

Publié le par Nathasha Pemba

Une authenticité au cœur des Musées du monde. Amusant, ludique et culturel, Museomix est une occasion rare de découvrir non seulement les Musées du monde, mais aussi de le faire à partir d’un idéal communautaire. J’ai vu des familles entières visiter le Musée le Monastère des Augustines, permettant ainsi une transmission de l’amour de la culture.

Culture ?

Le mot culture est un mot vaste. S’il touche les Lettres et les Arts, les Musées y occupent également une place importante. C’est, en quelque sorte, la mission de Museomix : Rassembler les gens et de Faciliter l'accès au patrimoine. Museomix c’est d’abord un esprit. Il vise à favoriser les collaborations sur des projets. De ce fait, il met en place des rencontres transversales pour que de nouvelles idées et de nouveaux projets émergent. Par ailleurs, l’organisme diffuse les projets, les technologies et les contenus qui font avancer la vision d’un musée ouvert, vivant et en réseau. L’idée de communauté reste fondamentale dans l’esprit de Museomix. Chaque année l’équipe de Museomix choisi des musées, à travers le monde (http://www.museomix.org/lieux-2016/) . Même si on y trouve beaucoup de pays francophones, Museomix est déjà multi-langues. Elle a eu, par le passé des éditions en France, en Italie, au Mexique, en Angleterre, en Belgique flamande, en Suisse et au Canada. On parle aussi d'une édition danoise l'an prochain, entre autre. En somme, Museomix n'a aucune limite territoriale.

La culture du Musée occupe une place de choix dans le monde contemporain car, en plus de conserver pour transmettre et lier les générations entre elles, le Musée reste un lieu où s’échangent les idées et les expériences. Il porte une histoire inscrite dans le passé certes, mais il reste un témoin réel de la culture, puisqu’il est un lieu physique capable de produire des opportunités spirituelles, sensorielles et sociales. On dira donc que le Musée, en tant que valeur culturelle donne de voir à quel point l’individu et les communautés, selon divers contextes peuvent inventer et penser le Musée.

Le premier Museomix a eu lieu au musée des arts décoratifs de Paris, en 2011. Depuis ses débuts, l'objectif de Museomix est de créer un contexte où la communauté s'approprie son patrimoine. À l'aide d'outils numériques, Museomix cherche à ouvrir les musées et faciliter les échanges avec sa communauté. Museomix, c’est aussi un esprit qui a pour slogan : «People Make Museums». Ce qui traduit la volonté des organisateurs de faire prendre conscience à chaque communauté vivante que le Musée incarne la culture d’une communauté

Museomix à Québec

Cette année, dans la ville de Québec, le Monastère des Augustines a été choisi. Véronique, l’une des membres de l’équipe Museomix Canada nous a dit que le Monastère des Augustines est un lieu unique, chargé de près de 400 ans d'histoire. C’est un lieu inspirant.

« Nous étions très tenté d'inviter la communauté locale à découvrir ce joyau encore si peu connu chez nous. Le Monastère des Augustines a été transformé et rénové il y a un an pour en faire un centre de santé globale et d'hébergement, ouverts à tous. Pour la communauté Museomix Québec, le Musée des Augustines représente une occasion exceptionnelle de (re)penser la médiation et les fonctions commerciales, hors des sentiers battus et de la vitesse de nos modes de production. L’histoire qui habite ces espaces patrimoniaux d’une grande beauté, leur restauration et l’hébergement exemplaires, la richesse des collections qui y sont conservées et la nature des activités qui s’y sont déroulées pendant près de quatre cents ans regorgent de possibilités ».

 

Y a-t-il un critère pour choisir le lieu où doit se dérouler un Museomix ?

Le musée doit d'abord être ouvert à l'accueil d'une organisation singulière comme peut l'être Museomix. Ce qui peut faire peur! Lorsque le musée décide d'ouvrir ses portes à la communauté, il doit être en mesure de lui donner accès à ses collections et accepter d'ouvrir gratuitement au public pour l'exploration des prototypes le dimanche. Le musée hôte doit participer à l'élaboration des terrains de jeux proposés aux museomixeurs, sans «passer ses commandes». Et comme Museomix, c'est beaucoup de gens, il faut que le musée puisse physiquement accueillir le groupe, sur trois jours, en réservant des espaces de travail, une aire de repos et un endroit où manger.

 

Nathasha Pemba

 

Aller plus loin avec Museomix : http://www.museomix.org/

Publié dans Rencontres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article