Polygamiques: Critique de Liss Kihindou

Publié le par Nathasha Pemba

D’autres nouvelles mettent en garde contre la tentation d’envier les autres, car on ne sait pas ce qui se cache derrière les apparences et à quel prix certaines personnes ont gagné leur aisance financière. Quelle terrible découverte pour la mère dans la nouvelle « Le secret » ! Quelle amère déconvenue pour la narratrice de la première nouvelle, « Ma future belle-mère », qui croyait que sa belle-famille était parfaite. La chute de cette nouvelle coupe le souffle, même si, comme dans toute nouvelle savamment menée, quelques indices ont été glissés au fur et à mesure pour éveiller la curiosité du lecteur sans pour autant qu’il ne s’alarme outre mesure, avant d’être arrivé à la fin. La réflexion que se fait Nathalie, la narratrice, est sans doute la leçon principale à retenir de ce recueil : « Je compris que, souvent , il faut se contenter de ce que l’on est et de ce que l’on a. A trop envier, on finit par voler ou bien par présenter une fausse identité au monde. » (Polygamiques, pages 21-22)

Merci de cliquer sur ce lien pour lire la suite:

http://valetsdeslivres.canalblog.com/archives/2015/05/16/32061705.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article