La mère, la fille et la future belle-mère

Publié le par Nathasha Pemba

Qu’est ce qui explique la relation conflictuelle entre Nathalie et sa mère ;au point que sa belle mère qu’elle juge de loin, en s’accrochant aux apparences soit devenue un modèle ? Telle est la question qui aiguise la curiosité du lecteur de cette nouvelle intitulée, « Ma future belle mère » de Nathasha Pemba, dans son recueil POLYGAMIQUES. La relation entre belle-mère et belle fille se caractérise en rivalité insoupçonnée dont la nature varie selon les contextes.

La mère de Nathalie est sage femme ; sans être une femme sage. Elle se montre de tempérament difficile. La comparaison se fait entre celle qui sera sa belle mère et sa mère ; déchantera-t-elle ? N’est-elle pas en phase d’illusion romantique ? La solution à la question vient-elle du caractère acariâtre de la mère ? L’atteste, le fait que son mari ait décidé d’aller vivre avec sa secrétaire. Son portrait est peu flatteur. Elle décide de cuisiner ou de s’acquitter du devoir conjugal. Elle n’est pas respectueuse de la mère de son mari à qui elle sert des invectives bien que cette dernière soit déjà décédée. Or, « le cœur de l’homme se trouve dans celui de sa mère » (p. 10) ; c’est pourquoi, pour gagner la confiance d’un homme, il sied d’avoir du respect pour sa mère. Le mépris pour la mère du papa de la fille va si loin qu’elle déchire une étoffe à lui offerte par sa génitrice.

Un tel traitement délétère poussa l’homme vers des lieux plus accueillants où il est considéré et respecté, pouponné et soigné. La mégère irrite manifestement sa fille qui voit désormais en elle, une confidente. Pourtant, cette femme noble a des problèmes psychologiques révélés au détour d’une invitation au restaurant L’Albratros de Pointe Noire lors de la conversation avec Stéphane, le fiancé de Nathalie qui est médecin. Faut-il se rapprocher de la maison de la mère de Stéphane pour y passer quelques jours de congés alors qu’ils ne sont pas encore mariés ? Elle décide d’y aller sans le consentement de Stéphane. Le séjour chez la future belle-mère dévoile pourtant des caractères sexuels proches du bi-sexualisme chez la mère de Stéphane. Elle le l’avouera du reste. La moralité de la nouvelle, une mère reste une mère, peu importe ses défauts.

Meduga Larissa Chantal-Sidonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissertation writing service 16/11/2016 10:00

Thanks for your sharing. Your article is very useful; it gives me more understandings. The clear idea and information to the students. The clearest information is available here. If you need any writing information means come to our official website.

Nathasha Pemba 16/11/2016 14:02

Thank you. Thank you very much. It's super nice, can I get the link from your site?

Dissertation writing service 16/11/2016 09:59

Thanks for your sharing. Your article is very useful; it gives me more understandings. The clear idea and information to the students. The clearest information is available here. If you need any writing information means come to our official website.