Une superbe année

Publié le par Nathasha Pemba

Une superbe année

Une des superbes aventures qui a ouvert mon année 2015 avant Polygamiques. Des thèmes aussi intéressants venant des personnes de disciplines très diversifiées. L'Afrique en miniature: Camerounais, Congolais de Brazaville, Congolais de Kinshasa, Ivoiriens , Sénégalais…Sociologie, Philosophie, Théologie, Sciences de l'éducation, Sciences politiques, Juristes…Hommes de terrain.
-L'éducation, Les droits de l'homme, la question de l'identité, la question de la souveraineté, l'économie, l'agriculture, la citoyenneté, la démocratie, l'engagement de la femme africaine.
Dans ce livre, j'ai écrit un article sur la responsabilité de la femme africaine face à l'environnement. Je m'appuie sur deux visages pour étayer mon propos. Hans Jonas (philosophe allemand) sur le principe responsabilité et Wangari Maathai ( chercheure et femme politique Kenyane) sur sa vision de l'environnement. J'ai aussi écrit la conclusion du livre intitulée : La Renaissance: Recours, retour ou continuité. Un exercice assez intéressant qui m'a fait dire en dernière ligne que la Renaissance est indissociable non seulement de l'idée de recours, mais aussi de celle de progrès. (nuance entre Retour et recours)

Pour 2016, priorité aux activités académiques. Plus un regard sur certains manuscrits qui m'ont dit qu'ils étouffaient dans mon disque dur. En 2015 j'ai aussi participé à quelques ouvrages collectifs et aussi des articles scientifiques. Tout était bien. Et puis de nouvelles découvertes de recettes de cuisine

. De belles personnes rencontrées.

Bonnes fêtes de fin d'année!
Que du bonheur pour l'année 2016.
Un clin d'oeil à mes collaborateurs et amis Lolo et Sidy

Publié dans Joyeuses fêtes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maman Alphonsine 07/01/2016 09:10

Renaissance- renaître. Nouvelle naissance en tant qu'acte libre et conscient. Une démarche volontaire. Renaître à soi pour renaître au monde, à son environnement. Pour poser l'acte de la re-naissance on a Recours à l'autre. Car toute naissance, toute re-naissance est douloureuse et, le recours à Autrui est nécessaire.

Nathasha Pemba 07/01/2016 16:07

Merci pour ce clin d'oeil maman. J'apprécie beaucoup cette référence à l'autre que tu fais. C'est tellement beau, parce que l'autre est ce qui est notre richesse, mais aussi celui qui, lorsqu'il devient trop encombrant, peut devenir notre obstacle. Heureusement que nous avons toujours la conscience qui nous interpelle pour un juste milieu. Hier en parcourant les écrits de mon mentor favori Malula, j'ai retrouvé un extrait super revigorant et enrichissant. Il écrit:

"La lutte dans la vie n'est pas pour avoir plus mais pour être plus. L'homme aspire à plus de responsabilité, à plus de liberté, à plus de bonheur. Il veut devenir plus homme. C'est le dynamisme de Dieu qui opère dans l'homme. Accepter le combat c'est travailler à l'humanisation du monde. Refuser le combat, c'est retarder le progrès du monde (...). C'est ici que se place la réponse à la question "combat contre quoi et contre qui ?". C'est le combat contre l'homme même. Contre l'égoïsme, en nous engendré par la triple concupiscence. On doit apprendre à aimer l'homme pour aimer Dieu. À l'heure où l'homme domine l'univers, il n'est pas encore parvenu à se dominer soi-même: voilà le paradoxe."

Merci à toi d'être là! Construisons un monde humain et plein de sourires!