"Arabe, je ne me suis jamais senti arabe, tu sais. C'est comme la négritude qui n'existe que par le ...

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

"Arabe, je ne me suis jamais senti arabe, tu sais. C'est comme la négritude qui n'existe que par le regard du Blanc. Dans le quartier, dans notre monde, on était un musulman, on avait un prénom, un visage et des habitudes. Point. Eux étaient les "étrangers",les roumis que Dieu avait fait venir pour nous mettre à l'épreuve, mais dont les heures étaient de façon comptées: ils partiraient un jour où l'autre, c'étaient certain. C'est pourquoi on ne leur répondait pas, on se taisait en leur présence et on attendait, adossé au mur."

Kamel Daoud, Meursault, contre-enquête, Actes sud (2014), p. 70

"Arabe, je ne me suis jamais senti arabe, tu sais. C'est comme la négritude qui n'existe que par le ...

Publié dans visions du monde

Commenter cet article