Un peu de philosophie politique….

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

Deux livres de philosophie politiques intéressants que je suis en train de lire, de manière parallèle. Ils ont intéressant, mais c'est la philo quoi! Donc ça fait travailler la tête.

Le premier est un ouvrage collectif: Penser les institutions.

Quatrième de couverture

"Penser les institutions s’adresse autant au spécialiste qu’à l’étudiant qui désire se familiariser avec les nouvelles méthodes et les nouveaux objets de la philosophie politique. Ce recueil d’articles, à la fine pointe de la recherche et écrits par des spécialistes reconnus du domaine, atteste de la formidable diversité des questions et des objets de la philosophie politique, qui vont des normes sociales les plus simples aux institutions internationales, en passant par la langue, la ville, la famille, l’Université ou l’État. Les auteurs s’y intéressent au rôle et à la formation des institutions dans nos sociétés et se penchent sur les problèmes de justice qui émergent de contextes institutionnels particuliers. Le lecteur peut ainsi se familiariser avec les défis théoriques et pratiques d’une grande variété d’institutions locales et mondiales. Cet ouvrage est un incontournable pour quiconque veut découvrir la richesse des débats contemporains en philosophie politique et y prendre part."

Le deuxième est un livre de Bertrand Guillarme: Penser la peine.

quatrième de couverture:

"Peut-on justifier la peine dans une société démocratique ? Avec quel degré de sévérité convient-il de punir tel ou tel méfait ? En quel sens les délinquants sont-ils responsables de leurs actes. Sans centrer son propos sur l'institution carcérale Penser la peine passe en revue les grandes traditions philosophiques qui abordent ces questions, en soulignant souvent leurs insuffisances du point de vue démocratique. En particulier, l'ouvrage met en cause la thèse selon laquelle un criminel doit être puni parce qu'il le mérite. En distinguant la peine comme instrument de protection des droits et la peine comme expression du blâme de la société, il dessine les contours d'une philosophie pénale compatible avec la liberté et l'égalité démocratiques."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KOULOUNIANGA Job Celestin 11/07/2014 14:12

Fier de toi car tous les jours tu nous surprends PENE.