La trace du féminin…dans l'oeuvre de Levinas

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

L’auteure de ce livre propose une analyse de la différence sexuelle dans les écrits d'Emmanuel Levinas. En pensant l'Autre comme irréductible au Même, Levinas rompt avec l'apparente neutralité du sujet philosophique. Il établit corrélativement un rapport entre la femme, le féminin et l'hospitalité.

Le philosophe étant celui qui s'interroge sur tout et sur le Tout, la question du féminin est en elle-même une question éminemment philosophique. Ce livre, par le biais d'une lecture des œuvres de Levinas, propose une nouvelle image de la pensée, examen de la " différence des sexes " comme " douce défaillance " et la " subjectivité au féminin " qui ramène à l'immémorial.

Il en émerge, in fine, la trace du féminin dans l'un des textes majeurs de la philosophie contemporaine de l'altérité.

Démarche du livre:

Paulette Kayser utilise des occurrences.

1-Totalité et infini: "le féminin ouvre l'espace du chez soi"

Ici l'hospitalité de la demeure et première présence est considérée comme préalable à l'éthique.

2- Autrement qu'Être/ Au delà de l'essence: Trouble de la dimension éthique et défaillance du viril, à travers la phénoménologie de l'Eros, où le féminin s'ouvre à la maternité. Ici l'auteur insiste sur la fait qu'il ne faudrait pas comprendre féminité et maternité dans son sens littéral, mais d manière symbolique, c'est-d ire comme dimension du sujet "dénuclée"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article