« Nous nous cherchions, et nos noms s’embrassaient avant que de nous

Publié le par Pénélope MAVOUNGOU

« Nous nous cherchions, et nos noms s’embrassaient avant que de nous connaître. Ce fut un jour de fête que je le vis pour la première fois ; nous nous trouvâmes tout d’un coup si liés, si unis, si connus, si obligés, que rien ne nous fut plus cher que l’un à l’autre. Et quand je me demande d’où vient cette joie, cette aise, ce repos que je sens lorsque je le vois ; c’est que c’est lui, c’est que c’est moi : c’est tout ce que je puis dire »

(Montaigne au sujet de son amitié avec De la Boétie)

Publié dans visions du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article